La Part de l'Ange

La Part de l'Ange

Le retour de la Fine Faugères

il ne connaît pas la deuxième personne du pluriel. Quand il vous parle, que vous ayez des galons ou que vous portiez vos 80 printemps, c'est du «tu» qu'il vous donne, avec en sus, l'évidence de la fraternité. Quentin Le Cléach est venu ce dimanche 11 décembre présenter les productions de Fines de l'Atelier du bouilleur  http://www.atelier-du-bouilleur.fr. Cette Scop a été créée récemment à Autignac dans le Faugérois. La fine Faugères était une des trois eaux-de-vie de vin française, avec le Cognac et l'Armagnac et sa production s'est vue menacée avec l'arrêt de la distillerie qui en asserait la fabrication. Les vignerons du Faugères ont alors fait appel à Matthieu Frécon distillateur itinérant et musicien des champs. Ce qu'on a goûté jeudi était donc issu de son travail et notamment la manignifique vieille fine Faugères vieillie 13 ans en fûts. Une merveille à l'œil comme au nez et qui vous fait passer l'hiver comme s'il n'avait été qu'une plaisanterie. C'est rûdement bon et bien meilleur qu'un cognac du même acabit (pour ne pas dire du même prix). Quentin, qui désormais pour moi illustre ce que je ressens de cette jeunesse des sentiers battus, rebelles sans révolte qui font le pas de côté salutaire, Quentin, donc, nous fit goûter auparavant à une eau de vie de Marc de muscat dont le nez fait voyager dans la vallée des roses, une autre de grenache blanc sec que, pour les besoins de cet article, je regoûte illico : huuuummm, ça pique un peu le nez, mais c'est vif en bouche et le fruit vient fouetter les papilles. Puis on est passé aux eaux-de-vie vieillies en fûts avec au final la monumentale vieille Fine Faugères, suave et goûteuse, envoûtante au nez et cajoleuse en bouche. Au delà du plaisir de la dégustation, je retiens aussi cette idée d'un produire autrement qui se ressent fortement chez l'atelier du bouilleur. Quelque chose qui laisse croire en des aubes radieuses et des lendemains qui, s'ils ne chantent pas, fredonneront à tout le moins une idée du partage.

les fillettes goûtées :

Vieille Fine Faugères 2000 - 36€ (50cl)

Esprit de bière 2006 - 32€ (50cl)

Fine du Languedoc - 29€ (50cl)

Grenache blanc sec - 32€ (50cl)

Marc de muscat - 26€ (50cl)

prix producteur et donc prix à La Part de l'Ange

image.jpg

 



14/12/2014
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 12 autres membres